#CITYTEST DELAVEINE | LA CLASSE PARISIENNE

delaveinevignette

Depuis que Marguerite m’a quitté, ma vie est vraiment difficile. J’ai eu beau vendre la montre qu’elle m’avait offerte suite à notre relation passionnée, l’argent, ça se dépense vite, surtout quand on a, comme moi, une passion pour la bonne charcuterie.

C’est donc la mort dans l’âme que je me suis décidé à déposer des CV un peu partout afin de dénicher un nouveau boulot. Un VRAI boulot, pas pigiste chez From Paris quoi. KFC, Macdo, j’ai même contacté le kebab du coin de ma rue. La première réponse viendra du responsable de la boutique Orange, qui me propose bien rapidement de venir le rencontrer pour parler d’une possible embauche. Reste un problème, comme s’habiller quand on passe un entretien comme vendeur chez Orange ?

Parce qu’en effet, dans ma garde robe, j’ai : un t-shirt Jurassic Park, un maillot de l’OM saison 98/99 floqué au nom de Fabrizio Ravanelli (mon idole), 3 paires de Nike, des bottes de pluie, un Perfecto en cuir, une casquette Star Trek, tout un tas de jeans, et pas l’ombre d’un costume.

Et où peut on trouver un costume lorsqu’on a un mini budget ?

Chez Delaveine, on propose des vêtements de qualité à moindre coût, cette marque 100 % Parisienne fondée dans les années 60 a su évoluer avec son temps. En effet, dans ses divers points de vente, on y entend une musique ultra pointue passant de Maître Gims au dernier tube de Keen V. Les vendeurs, ultra lookés, connaissent bien leur job, et c’est ainsi qu’avec mon 1M93 et mes 90 kilos je me suis retrouvé avec un costume taille 48 et une chemise blanche taille L, le tout pour 36 €. Un vrai compas dans l’œil ces vendeurs. On y trouve une clientèle assoiffée de mode, et pour satisfaire tout le monde, 3 gammes de vêtements sont proposés, tous ultra tendances : le style urbain, le style fashion ainsi que le style city.

Alors je ne sais pas trop de quel style fait partie le costume que l’on m’a proposé, mais, vraiment, j’ai la classe.

Enfin, n’oublions pas que chez Delaveine, la tolérance et l’ouverture d’esprit sont les thèmes qui construisent et fondent toute la philosophie de la marque. Chez Delaveine, on croit aux valeurs d’une culture Tribale, au mélange des styles, et on cultive la richesse de la différence.

Black, Blanc, Beur, Delaveine.

Pendant mon essayage dans une petite cabine, je vois 2 jeunes adeptes de selfies s’évertuant à marier une chemise en jean délavée à l’eau de javel avec un sarouel noir motif léopard. Préférant faire confiance à de vrais fashion victimes plutôt qu’à un simple vendeur, je leur demande un avis sur ma tenue.

“C’est pas mal, mais tu devrais te faire une crête, et te prendre une paire de chaussures là bas, y en a des bien, les carrés là, avec le bout verni. Si tu rajoutes une ceinture cloutée, t’es bon.”

Bertrand a 21 ans, diamant dans l’oreille, il bosse comme manutentionnaire dans le Val de Marne. Il me confie rapidement qu’il rêve d’être célèbre, c’est pourquoi il tente le coup à chaque casting de real TV. Il prépare d’ailleurs le casting de Secret Story, il a un super secret qu’il ne tarde pas à me dévoiler :  “je mange 20 Yaourts par jour”. Bertrand a une petite copine, Morgane, élève infirmière à Vincennes avec qui il vit une histoire passionnée, si j’en crois le tatouage “Morgane mon bébé” tatoué en lettres romaines sur son bras. Il est venu aujourd’hui chez Delaveine pour se refaire une garde robe afin de réussir son prochain casting. Accompagné par son pote Tariq, vendeur chez Orange

Attends, t’es vendeur chez Orange ? J’y passe mon entretien la semaine prochaine, tu crois que je vais choper le job avec mon look

Mets plus du gel, et c’est bon, et par contre, prends toi une pochette Louis Vuitton au marché, c’est mieux que ta mallette là

Merci Tariq.

Citytest réalisé par Joan

Delaveine
13, Boulevard Montmartre
75002 Paris


Il est 1 commentaire

Ajoutez le vôtre

Les commentaires sont clos.