#CITYTEST LE FANTOME | HADOKEN !

fantomevignette

J’ai mis le temps, mais je suis enfin allé au Fantôme, le nouveau bar trop cool du 10 eme arrondissement, situé à l’angle des rues d’Hauteville et de Paradis. Avec sa façade de carrelage noir et l’absence d’enseigne, le lieu la joue discretos, mais bon, je ne suis pas dupe, c’est bien là la nouvelle pompe à fric de Lionel Bensemoun et de ses deux associés Laurent Sifaoui et Sylvain Rigal. Je dis pompe à fric, car tout a été pensé pour que des mecs comme moi, fans de Street Fighter et de Pizza viennent y passer leur before, bien vu. La déco, ambiance rétro-formica-futuriste, créée par Laurent Fétis et Sarah Martinon, est hyper efficace, même si bon, dans le fond, la déco, je m’en tamponne.

C’est avec mon vieux compère Bruno que je suis passé ce vendredi au Fantome. Premier constat, c’est blindax, et second constat, y a beaucoup de mecs. Ah, et comme j’aime bien faire des constats, troisième constat, c’est bruyant, du coup, y avait peut être de la musique ce soir là, mais je l’ai pas entendue. Le temps de me frayer un chemin jusqu’au bar, je tombe sur ma vieille copine Valentina, une apprentie comédienne qui fait ses armes dans une école toute proche “rejoignez nous, on a une belle table là bas avec mes copines”. Le genre de phrase à ne pas me dire deux fois.

Deux mecs en costard, dont je me demande ce qu’ils foutent là, sont accoudés au bar, empêchant la libre circulation des consommateurs, (Marine Le Pen likes this) et je file, avec Bruno et nos deux panachés vers le centre de la salle afin d’y rejoindre Valentina et ses copines. La salle est chouette, même si pas hyper pratique quand il y autant de monde, et je pense bien être installé au meilleur endroit pour mater les quelques culs passants par là. Les filles en train de se pâmer d’envie devant le pizzaïolo au physique Apollon, il se passe un bon quart d’heure avant que l’on vienne prendre ma commande. Rien de grave, juste le temps de calmer les ardeurs de mes copines en leur racontant ce que sera leur vie si elles se mettent à dater un Pizzaïolo. Les après-midi shopping deviendront des après midi devant NRJ12 et les petits weekend au soleil laisseront leur place à des visites à leur belle famille, dans le val de marne. Ça les a bien calmées, et du coup, elles se sont mises à s’intéresser à Bruno et à moi.

meilleur-casino-en-ligne.info « Black Gold », une machine à sous en 3D proposée par les meilleur-casino-en-ligne.info Betsoft, qui nous entraine en plein Texas aux Etats-Unis à la ruée de l’Or Noir au 19ème siècle. wp-image-31153″ src= »http://www.from-paris.com/wp-content/uploads/2014/03/fantome1.jpg » alt= » » width= »650″ height= »366″ />

“Je bosse pour un grand magazine New-Yorkais et je connais bien Jared Leto” Rien n’y fait, les filles se foutent de ce que dit Bruno et sont définitivement fans du Pizzaïolo, du coup, pour oublier nos misères affectives, nous tentons une partie de Metal Slug, mais une dizaine de manteaux sont posés sur la borne d’arcade, donc, niet. On se rabat sur Street Fighter 2, même problème, du coup, on tente un flipper, mais c’est mort. Un mot sur les pizzas, et dieu sait que je m’y connais. Loin d’être dégueus, leur garniture est bien trouvée, mais la pâte n »est décidément pas assez cuite. Ah, et j’en ai marre des pizzas rectangulaires, les mecs, une pizza, c’est rond, et c’est tout. Calquez vous sur les New Yorkais et faites nous des putains de slices dignes de ce nom, bordel !

Un arrêt pipi plus tard, (je vous laisse découvrir la déco des toilettes vous même, mais gros indice ici), nous faisons l’impasse sur le club de 100m² au sous sol en nous promettant de repasser au Fantôme un après-midi, quand il y aura moins de monde et qu’on pourra jouer tranquille à Street Fighter. C’est à ce moment que je rappelle à Bruno que chez moi il y a un four, une PS3 avec Street Fighter 4 et 2 manettes, donc bon, on repassera au Fantôme, mais je ne sais pas trop quand.

Citytest réalisé par Joan

Le fantome
32, rue de Paradis
75010 Paris