#CITYTEST LE LUCERNAIRE | LE CORBEAU ET LE POUVOIR

vignettecorbeau

« Sois à l »heure, ils sont farouches sur les retards au Lucernaire ». Malgré les recommandations de mon pote, je suis tout de même à la bourre pour assister à sa pièce, le corbeau et le pouvoir, jouée en ce moment au Lucernaire, jusqu »au 4 Janvier. Après avoir récupéré ma place auprès d »une guichetière à la voix nasillarde, je monte vers le théatre noir, où a lieu la représentation. Ça faisait longtemps que je n »avais pas été au théâtre, la dernière fois je devais être encore lycéen , et je ne me posais pas les questions que je me pose aujourd »hui, en effet, la placeuse me dit de m »installer, et je sais que je dois lui filer un pourliche, mais aucune idée de combien lui donner, du coup, je ne lui donne rien. La salle est remplie, mais il est six heures et demie, donc point de nana sexy ou de vendeuses d »american apparel, ici, il n »y a que des dames au rinçage violet accompagnées de leur mari à la calvitie presque aussi avancée que la mienne.

Pas facile d »écrire un article lorsque l »un de ses amis est impliqué, et c »est aussi très difficile de rentrer dans l »histoire quand on est plus habitué à boire des godets avec son pote qu »a le voir déclamer un texte. Le texte ? Il s »agit de l »histoire de Molière, Racine et La fontaine qui se retrouvent dans une auberge après une lecture des textes de l »auteur du corbeau et du renard. Les échanges sont savoureux jusqu »au moment où l »ami Colbert, au service du roi, vient leur rendre une visite impromptue. Voilà pour l »histoire, les thèmes abordés sont actuels et trouvent encore un écho à notre époque, où la situation des online pokies créatifs et leur rapport à l »état est délicate.

Je ne suis pas expert en théâtre, mais j »ai été emballé, et je crois pouvoir dire que j »ai aimé, puisque j »ai vite oublié qu »il s »agissait de mon pote sur scène, ne voyant plus que Molière. La mise en scène est moderne, mais quelques vannes sont trop pointues pour moi et mon maigre bagage culturel. Par contre, y a un mec au premier rang, probablement un retraité de l »éducation nationale, qui a rigolé pendant toute la représentation à des vannes que je ne comprenais pas. On est loin d »une pantalonnade jouée sur les boulevards, mais on passe tout de même un bon moment.

Citytest réalisé par Joan


Le corbeau et le pouvoir
Théatre du Lucernaire
53, Rue notre dame des champs
75006 Paris
du mardi au samedi
jusqu »au 4 Janvier, 18H30