#CITYTEST LE SILENCIO | NIGHTCLUB

vignettesilencio

Le Silencio, ce club dit inaccessible situé au 142 de la rue Montmatre, est devenu en même pas 3 ans, un lieu incontournable et essentiel de la vie culturelle Parisienne. Ouvert en 2011, l’univers du club a été fantasmé par David Lynch, puis conçu en collaboration avec le designer Raphaël Navot. Ouvert du Mardi au Samedi dès 18 heures, le club réserve sa première partie de soirée aux membres; des influenceurs qui paient pas loin de 1000 € par an afin de bénéficier d’invitations pour des projections, concerts ou dégustations. On est donc dans une offre pointue, réservée à une certaine élite, même si bon, y a toujours moyen de moyenner. Puis, à partir de minuit, tout le monde peut tenter sa chance à la porte, plutôt dure, afin de profiter du nightclub.

Je me rappelle des premiers mois du Silencio, où tout le monde pensait que nouveau club = nouveaux gens. Bah, non. En fait, on y croise les même personnes que l’on croise le reste de l’année dans les mondanités Parisiennes. En effet, le branché, tout comme la sauterelle, est un animal qui s’entiche d’un lieu pendant un temps avant de migrer vers un autre spot.

Au silencio, les cocktails sont bons, mais les cocktails sont chers, au silencio, les filles sont belles, mais les filles sont chères, au silencio, la musique est coolos, au silencio, on se galoche sur les banquettes, au silencio, la blonde qui bosse au vestiaire a un sourire désarmant, au silencio, on se prend tous en photo sous la voûte dorée, au silencio, des aftershows pointus sont organisés, au silencio, on danse au ralenti en fumant des vogue, au silencio, on croise toujours un copain qui veut vous parler d’un projet, au silencio les toilettes sont sexy, au silencio, la porte est dure, mais c’est normal.

Citytest réalisé par Joan

Le silencio
142, rue montmartre
75002 Paris


Il est 1 commentaire

Ajoutez le vôtre

Les commentaires sont clos.