#CITYTEST TARA JARMON | ATELIER DIY

vignettetara

Pas facile d’être une blogueuse mode. Surtout lorsque, comme moi, on est un homme. J’ai fait fi de ces difficultés, et j’ai foncé tête baissée direction les splendides locaux de Tara Jarmon vers République afin d’assister à un atelier DIY, avec une seule idée en tête, apprendre à customiser une jupe et un chemisier, et ce, grâce aux astuces de la piquante Lisa Gachet.

Lisa Gachet est une talentueuse slasheuse, à la fois D.A, styliste, et grande prêtresse du “do it yourself”, suivie par une fidèle communauté de fans friandes de ses astuces mode. Sa devise, “Quand la vie te donne des citrons, fais en de la citronnade” semble inspirer la dizaine de filles présentes cet après midi, toutes très attentives aux conseils distillés par Lisa.

A mon arrivée, l’ambiance est studieuse, les filles s’appliquant à coudre des fleurs blanche sur leur chemisier, je m’installe parmi elles, curieux de découvrir pourquoi elles sont si fans de la jeune blogueuse, qui semble exercer sur ces jeunes filles une certaine fascination. J’apprends en effet que les 8 places mises en vente par Lisa pour assister au Workshop de cet après midi se sont arrachées en 56 secondes, aussi rapidement que des billets pour un concert de Beyonce. Les 2 places restantes ayant été mises en jeu par Tara Jarmon via un concours où les filles devaient faire montre de leur créativité en interprétant à leur guise le “T” symbolique de la marque.

Concours remporté par Elsa, 20 ans, de Bruxelles, une talentueuse étudiante en stylisme, si j’en crois la photo de son projet vainqueur qu’elle me montre sur son Iphone. Avec son charmant accent Belge, elle me parle de son univers, je l’écoute en avalant mon fondant de chez Marlette, et elle fait défiler sur son écran des photos de fleurs, d’imprimés girly et de paysages champêtres. La customisation de son chemisier ayant bien avancé, Elsa s’applique à fabriquer de jolies fleurs en papier pour décorer son intérieur, je lui demande si les 4 heures prévues sont suffisantes pour exécuter chaque étape du workshop, mais elle me rassure en me disant qu’elle a l’habitude de ce genre de choses. Profitant de son avance sur les autres, Elsa passe entre les mains expertes de Fred, le « coiffeur des stars », qui lui explique comment créer une coiffure sympa avec un simple foulard. Et c’est bien là le seul moment où je regrette de perdre mes cheveux.

Une petite rousse me dit qu’elle galère un peu, mais que Lisa est très cool et qu’elle prend la peine de bien expliquer ses astuces, du coup, même si elle avance moins vite que les autres, elle s’en sort plutôt pas mal, si j’en crois la montagne de fleurs blanches amoncelant devant elle

Je m’installe ensuite à coté de la jeune Morgane, cet Instagram addict de 16ans lookée de la tête aux pieds est venue de Picardie avec son papa pour la journée. En la regardant, je pense aux filles avec qui j’étais en seconde et qui venaient au lycée en combo survet Kappa/platform Buffalo (j’ai eu une adolescence difficile) et je me dis que je suis né 15 ans trop tot. Elle me confie qu’elle est fan de Lisa avant tout, et qu’elle trouve l’initiative de Tara Jarmon très sympa, n’ayant pas les moyens à la base de s’offrir des pièces de la marque Parisienne, elle m’avoue aussi qu’elle est un peu intimidée de rencontrer Lisa, dont elle est très fan, mais qu’elle la trouve très cool, très attentive et surtout, qu’elle explique bien.

Leur customs terminés, les filles se prennent en photo avec leur smartphone afin de partager leurs créations sur leur twitter ou instagram, elles prennent des poses étudiées, jouant à la perfection le jeu de la fashionista 2.0. J’ai taché de les imiter mais ca n’etait pas tres facile.

En quittant les locaux de Tara Jarmon, je passe devant un maraîcher, et je m’arrête, en effet leurs citrons m’ont l’air parfaits pour une bonne limonade.

Citytest réalisé par Joan

Photos : Julia Weber

Un grand merci à Alexandra et à son équipe pour leur accueil.

Suivez Tara jarmon sur twitter/instagram/facebook
Suivez Lisa Gachet sur twitter/instagram/facebook
Suivz Fred sur twitter