#CITYTEST VICHY CELESTINS | UNE SAINE OCCUPATION

VIGNETTE CITYTEST copy

“Bonjour Joan,

Merci d »avoir accepté l’opportunité de partir 2 jours (départ le mercredi à 13h, retour le jeudi en fin d’après-midi) à Vichy pour découvrir les propriétés culinaires de cette eau minérale 🙂

Au programme : Détente au Spa, dîner gastronomique et le lendemain, atelier de cuisine à la VICHY Célestins ! Ce sera aussi l’occasion de voir la source (toujours en activité), de découvrir la ville, très agréable.”

J’ai eu beau vérifier et revérifier, non, il ne s’agissait pas d’une erreur. J’avais bien été invité à découvrir les bienfaits du régime de Vichy lors d’un voyage de presse avec d’autres  journalistes. Ouais parce que maintenant, je suis considéré comme journaliste. Marrant pour un mec qui écrit ses articles chez lui en slip avec des chiffres et des lettres en fond sonore.

Mercredi, 13h, Entrevue et Public sous le bras, je pars à la rencontre des autres journalistes et première surprise, il n’y a que des femmes. Et pas de mon âge. Je profite des 3 heures de trajet pour faire connaissance avec ma voisine de wagon, Isa, la trentaine aussi épanouie que son décolleté que je ne peux m’empêcher de zieuter en mangeant mon sandwich triangle. Elle bosse à la télé, et c’est, pour elle aussi, son premier presstrip. Je lui demande si elle aime le Vichy Celestins, mais elle me confie qu’elle n’en boit jamais, parce que “c’est trop salé”. Ouais, pareil.

Toute ma famille étant installée à Paris, je ne retourne jamais dans ces villes de province dont j’avais oublié l »atmosphère. En prenant le bus spécialement affrété pour nous je vois quelques punks à chien mettent une ambiance de feu en jouant du djembé devant la gare. Le court trajet vers l’hôtel me permet de découvrir le charme suranné de la ville, immeubles vieillots et échoppes 70’s, on se croirait dans un vieux film de Chabrol. Nous passons sur un pont décoré par tout un tas de drapeaux. Japon, Belgique, Italie, aucun drapeau Allemand, chelou.

Je prends possession de ma chambre dans le fameux Vichy Spa Hôtel Les Célestins. 5 étoiles, 417 € la chambre double, mazette, on ne s’est pas moqué de moi. Le lit est immense, plus grand que ma cuisine parisienne déjà. J’inspecte le mini bar, rempli d »eau de Vichy Celestins, et je me dis qu’il est temps d’aller découvrir la ville plus en profondeur.

Y a rien à dire, c’est vraiment une jolie ville. Il y a de grands parcs, des vieilles dames, des corbeaux, des magasins marrants, des vieilles dames, une CX, des joueurs de boules, pas mal de salon de thé, une Renault 4 et aussi, beaucoup de vieilles dames. En plein no mans land, je tombe sur la seule preuve de civilisation, un Franprix. Je règle ma brosse à dents et je demande à la caissière, (une jolie brune qui s’épile les sourcils d’une étrange manière, lui donnant l’air d’être toujours étonnée) si je suis loin du centre ville.

Mais vous y êtes monsieur

De retour à l’hôtel, vient le moment de la conférence censée nous apprendre tous les bienfaits de l’eau de Vichy sur la santé. Charlotte, l’attachée de presse, me présente les autres journalistes que j’avais à peine vues jusque là. Il y a une dame discrète qui bosse pour Maxi et Femme Actuelle, ou deux nanas qui bossent pour TF1 et qui sont copines dans la vraie vie. Il y a enfin une dame aux cheveux blancs dont je ne me souviens pas du nom, et pour cause, elle fera fait bande à part pendant la totalité du séjour. En tout, nous sommes une petite dizaine, c »est beau de voir autant de gens intéressés par les vertus de la Vichy Celestins.

La conférence, soporifique, est donnée par un médecin très sympathique et qui a l’air expert dans tout ce qui est eau gazeuse. Une sommité. Je fais semblant d’écouter et de prendre des notes, mais en fait, je dessine des bonhommes sur mon carnet tout en grignotant des mini parts de quiche.Tout ce que je  retiens, c’est que la Vichy Celestins n’est en fait pas salée, et qu’elle ne fait pas péter. En gros, elle => Enfin et surtout, parce que les salles et les meilleur-casino-en-ligne.info serieux, sur Internet, permettent de jouer avec de l’argent virtuel. est bonne pour la santé, buvez en.

Le dîner s’avérera bien plus animé. Dans un des salons privés de l’hôtel, 2 grandes tables ont été dressées et je me retrouve assis tout près du médecin. Médecin qui en fait, n’est qu’un très bon communicant avec, comme bagage, un lointain cursus médical. Les assiettes sont belles et savoureuses, hormis une étrange purée d »artichaut qui me laissera froid. Pendant le repas, les blogueuses culinaires se jaugent entre elles. Les hommes comparent la taille de leur bite, les blogueuses comparent leur maîtrise technique du risotto au truffe.

Le champagne fait son effet et je décide de poursuivre la soirée au Casino de Vichy, tout proche. Seul. 50€ plus tard, je me retrouve dans un nightclub.. L’ambiance est folle, les filles ont sorti leur plus belle robe et se déchaînent sur le dernier tube du Colonel Reyel ou de Cloclo. Quelques VRP sont installés au fond de la salle et se partagent une bouteille de J&B. Le spectacle navrant de la drague lourdingue de la pauvre serveuse me met mal à l’aise, mais les 5 € de pourboires de cette tablée semblent faire passer la pilule auprès d’elle. Il y a si peu de gens dans la salle que je peux compter les convives. 9,10,11, nous sommes donc 11 personnes, staff compris, dans ce bel établissement Vichyssois. Presqu’autant qu’au Baron la dernière fois que j’y suis allé.

Lendemain matin, j’émerge grâce au petit dej servi directement dans ma chambre. Saucisse, oeufs, viennoiseries. Je pourrais m’habituer à ces conneries, sachant que le lendemain à la même heure je serai probablement en train de manger mes chocapics devant le télé achat et Pierre Dostel. La matinée sera studieuse, car on m’apprend à faire une omelette additionnée d’eau de Vichy Celestins afin de la rendre plus moelleuse et aérienne. Encore une compétence que je pourrais ajouter à mon CV.

Après un déjeuner vite avalé, je m’en vais faire un dernier tour de la ville, escorté par un guide très directif, mais avec un atout supplémentaire dans ma manche. En effet, pendant que je m’évertuais à découvrir les vertus chimiques de l’eau de Vichy Celestins, un de mes amis m’aura mailé une carte avec toutes les bonnes adresses du Vichy interlope. Celui de la collaboration. Nous passons devant l’Opéra de Vichy, là même où, en Juillet 40, se tient le vote des pleins pouvoirs. Episode étrangement passé sous silence par le guide… Chose que je ne comprends pas, car cette période, aussi foireuse soit elle, fait partie intégrante de l’histoire Vichyssoise. Enfin soit, j’aurai tout le loisir d’y repenser pendant le trajet du retour, car il est temps pour moi de retourner à Paname. Parce que la province, c’est cool, mais à la condition de ne pas s’y installer !

Je tiens à remercier le responsable du Vichy Spa Hotel les Celestins et tous ses collaborateurs ainsi que l »équipe très dynamique de Vichy Celestins. C’était super !

Citytest réalisé par Joan