[Création] Inktober vu par Jérémie Bonne

jeremie-bonne
Parfois on fait des interviews filmées, et puis parfois on en fait pas ! Aujourd’hui on vous propose donc un petit entretien écrit avec le directeur Artistique Jérémie Bonne qui nous a tapé dans l’œil avec ses dernières réalisations perso… Go.
From Paris: Hello! Qui es-tu, présente toi en quelques lignes…
Jérémie Bonne: Je suis graphiste depuis 15 ans, d’abord en agence puis en free. Je suis papa de 2 garçons, j’ai 35 ans et plein de choses à faire et à découvrir.
FP: La vie d’un directeur artistique en agence à Paris aujourd’hui c’est quoi? Comment tu organises ton temps entre vie pro et travail perso?
JB: Je ne sais pas trop ! je suis from paris d’origine mais from Bordeaux depuis 2 ans et j’en suis ravi. Je vais à Paris uniquement pour profiter de la ville et de mes amis. 
Mon déménagement sur Bordeaux a beaucoup impacté mon travail. Ici, il n’y a pas de gros clients nationaux alors il faut s’adapter. Le rapport avec les clients est plus intime: ils sont souvent convaincus de leurs projets, passionnés. ça donne envie de s’investir plus, d’essayer des trucs, de proposer plus de choses.
De fait, la frontière entre travail pro et et perso s’affine, l’un influence l’autre.
FP: Justement, ton travail perso / typo nous a fait réagir… quel est ton concept autour de tes illus? Tu souhaites aller où dans ce traité?
 JB: Il y a peu de temps j’ai réalisé que ce qui compte c’est le chemin, pas la destination. J’accepte plus facilement de rater, ce que je ne m’autorisais pas avant. Du coup je rate de mieux en mieux et je progresse. Je ne sais pas vraiment où je vais mais ça me va. du moment que j’avance, peu importe les techniques (broderie, brush, paper art…), tout va bien.
inspi01
On voit que tu as plusieurs techniques, tu te cherches encore ou bien tu y va un peu en freestyle quand tu créés pour toi?
JB: J’ai longtemps complexé de ne pas avoir de style et en même temps je n’ai jamais su me fixer. J’aime toucher à tout, essayer. J’aurai l’impression de me restreindre si je devais me spécialiser dans un style en particulier. Aujourd’hui, c’est clair, je cherche, mais pas forcément dans l’optique de trouver. Je suis un grand fan de Dess (http://www.de2s.fr/), ce mec est incroyable, il maîtrise totalement sa technique. Je suis totalement incapable de faire ce qu’il fait même si j’aime parfois réaliser une illustration en « dots ». Il en va de même pour beaucoup de techniques, je veut prendre du plaisir et tant pis si je ne maîtrise pas vraiment.
À l’avenir j’aimerais essayer la pâte à modeler, le graff et passer la porte d’un fablab pour découvrir ce que les nouvelles technologies peuvent offrir comme rendus.
manuel01 manuel02
FP: Parle nous un peu de tes broderies… d’où t’es venu l’idée d’explorer ce support?
JB: Ma chérie à une boutique de vêtements et accessoires de mode, du coup, je baigne un peu dans la mode féminine. Je vais souvent voir des fournisseurs avec elle pour choisir des pièces. Je pense que c’est comme ça que ça m’est venu.
Je me suis lancé pour faire un cadeau à une amie et le résultat était assez cool. J’ai donc continué. Mais c’est assez chronophage donc je suis un peu limité pour le moment. J’ai des projets à venir qui vont impliquer de la broderie et peut-être d’autres techniques voir des collaborations. 
Sinon, j’ai dessiné des t-shirts que j’ai fait faire broder par une jeune styliste bordelaise (Lorraine Royer/atelier Okoton), avec qui le contact est super bien passé. Je pense que nous allons nous pencher sur des projets plus créatifs à l’avenir.
FP: Sinon le Inktober c’est quoi?
JB: Pour moi, c’est une opportunité. C’est assez décomplexé : un jour, une illustration !!! Chacun en fait ce qu’il veut. Moi j’ai décidé de jouer le jeu sans m’imposer d’autres contraintes que de produire un visuel tous les jours, à la main ou pas. Il y a du bon, du moins bon mais au final c’est un exercice formidable sur le point de vue créatif comme personnel.
rock sad
FP: Est-ce que tu veux passer un message de paix et d’amour? Si oui profite s’en on te laisse carte blanche…
JB: heal the world.
FP: Et sinon on peut voir ton travail où sur les Internets?
sur insta : @jeremiebonne
et puis je post régulièrement sur l’excellent groupe fb « je me mets au lettering » ou j’ai appris énormément.
inspi03 inspi09 inspi13 lost
Broken Gros Kiff bleu blanc rouge
manuel05 manuel06 manuel07