[#GIVEMEFIVE] @WEARENAMASTE

GiveMeFive-Une

En 2005, Raphaël Cornet (guitare/chant), de retour d’un voyage initiatique en Inde, retrouve Kenzo Zurzolo (claviers) son ami d’enfance avec lequel il rêve depuis l’âge de 10 ans de marcher dans les traces de Ray Charles, The Roots et Finley Quaye.

Une identité se dessine, composite, où se carambolent phrasés entre chanson et hip hop tout en douceur, et arrangements jazzy sur des mélodies pop/soul.

Photo promo

En 2008 Namasté sort vainqueur d’un tremplin à l’Elysée Montmartre et goûte dans la foulée au frisson des grandes scènes en montant sur celle du Taubertal en Allemagne. L’année suivante, Namasté trouve sa forme définitive avec Benoît Dordolo à la basse, Octavio Angarita au violoncelle et Reda Samba à la batterie.

Le groupe enchaîne alors les concerts et se bâtit une solide réputation. Remarqué à La Boule Noire, au New Morning ou encore au Point Ephémère par son énergie contagieuse, la technique de ses membres, sa maturité et à son aisance, Namasté ponctue cette montée en puissance d’une prestation enflammée devant les milliers de spectateurs de Solidays.

En 2011, le groupe décroche le prix « Paris Jeunes Talents », et remporte le concours «Lance-toi en live ». Alertés par le bouche-à-oreille, les professionnels s’intéressent à leur tour au phénomène : et Namasté se voit offrir dans la foulée un contrat de distribution numérique par Believe Digital.

Ce contrat, ils l’inaugurent avec « L’Absurde », un EP qui, porté par l’irrésistible single éponyme, dévoile un groupe à l’enthousiasme communicatif.
Désormais, aussi à l’aise dans la chanson enlevée et « sociale « (« 4 murs ») que dans la balade habitée (Funambule), Namasté est prêt à frapper un grand coup.

Le groupe revient en 2015 en ouverture de la tournée des Fréro Delavega (dont le Zénith Paris – La Villette, le Zénith de Montpellier, la Patinoire Bordeaux Mériadeck).

Chaque membre du groupe a décidé de nous donner un bon plan parisien. 5 membres + 5 bons plans = un nouveau Give me Five !

Kenzo : Le Ruisseau – 65 Rue du Ruisseau, 75018 Paris : « Excellent burger et rhum arrangé ! » 

Ben : Le Baiser Salé – 58 Rue des Lombards, 75001 Paris : « Un lieu pour voir des supers concerts. »

Octavio : Le Rex Club – 5 Boulevard Poissonnière, 75002 Paris : « Du bon son electro ! »

Raphaël : Bagatelle -Route de Sèvres À Neuilly, 75016 Paris : « Un jardin magnifique. »
Reda :  Le Point Ephémère – 200 Quai de Valmy, 75010 Paris : « Un endroit typiquement parisien avec des expos, des concerts. »

——-

Le nouvel album de Namasté, « Juste le temps » est sorti le 20 novembre. Il est désormais disponible sur itunes ou à la fnac.

Une tournée française a déjà commencé. Alors à vous de jouer !