[ITW] EN APARTÉ AVEC LES AUTEURS DU LIVRE PARIS DERNIÈRE.

1zv4_parisderniere6-1

Photo © Julot Bandit

A l’heure où « Paris Dernière », créé par Thierry Ardisson, doit migrer vers une chaîne du câble, retrouvez dès aujourd’hui sous forme de city guide, ce format culte décrypté en 160 pages d’images insolites et interviews.

« 20 ans d’émission portant un regard unique sur Paris de nuit, grâce à des témoignages exclusifs de personnalités et une sélection de plus de 200 adresses secrètes de la capitale enfin dévoilées. Le Paris Dernière de Thierry Ardisson est bien plus qu’un livre ! Collector avant tout, c’est aussi le recueil photographique d’une centaine de clichés inédits de Maxime Passadore, photographe averti, qui depuis plusieurs années arpente avec Alexandre Jonette, réalisateur de l’émission, les nuits atypiques et branchées de Paris. Épaulés par Julien Verry, fin connaisseur des mondanités parisiennes, ils signent ici un ouvrage pointu édité par les Éditions du Chêne à 5000 exemplaires. » Dépêchez-vous 😉

parisdernierecouv

From Paris a rencontré ces trois copains : SALUT LES GARS, QUI A EU L’IDÉE ?

(Maxime) J’avais en tête l’idée d’un livre photo pour compiler et partager tous les souvenirs et moments vécus dans l’émission. L’opportunité s’est présentée pour les 20 ans de l’émission, naturellement j’ai proposé à Alexandre puis à Julien de réaliser un livre à mi-chemin entre le livre d’art et le city guide.
(Alexandre) L’ idée devenue commune, c’était une manière de retracer nos années « Paris Dernière » avec Maxime ! Je suis très heureux de clôturer la période Paris Première par ce livre. Il est chargé en souvenirs, émotions, de noctambulisme et de bonnes adresses !
(Julien) L’idée vient essentiellement de Maxime et Alexandre. Je les ai rejoins sur ce projet d’écriture pour ma plume exceptionnelle (rire) et une bonne connaissance de l’émission que je pratique depuis plus de 10 ans maintenant.

MAIS OU-SONT DONC STOCKÉES TOUTES LES ARCHIVES DE PARIS DERNIÈRE ET COMBIEN DE PHOTOS AVEZ-VOUS ?

(Julien) Dans une banque à Zurich et plus exactement dans les archives photo de Maxime Passadore qui accompagne les tournages depuis 5 années et aussi sur les cartes mémoires vidéo d’Alexandre qui réalise Paris Dernière depuis plus de 10 ans.
(Maxime) Je pense qu’Alexandre est plus à même de répondre mais 20 ans d’archives ça prend de la place. Niveau photo, je dois en avoir autour de 600.
(Alexandre) Énormément de place ! Surtout que de 1995 à 2012 on tournait encore à la Mini DV et il fallait bien conserver les K7… c’est vrai que la clé du coffre est un trésor, il y a 20 ans de nuit parisiennes à l’intérieur de celui-ci !

COMBIEN DE TEMPS VOUS AVEZ MIS POUR SORTIR CE PROJET ? QUI A FAIT QUOI ? 

(Julien) Nous avons tous rédigés l’ensemble des parties, selon nos sensibilités et expériences des lieux que nous trouvions en phase avec l’émission et avec les artistes que nous connaissions puisque la plupart ont déjà été invités sur Paris Dernière.
(Maxime) Le projet a pris environ 6 mois pour arriver à maturité, le temps de réunir toutes les parties prenantes autour du livre. Sur le concept commun, seulement 2 mois pour le réaliser de A-Z. La répartition du travail à été assez collégiale. Sans oublier une très grosse organisation supplémentaire pour le lancement !
(Alexandre) On a activé nos réseaux, on a rédigé l’ensemble cet été pour que le livre soit prêt à Noël. C’était un joli défi !

VOUS NOUS BALANCEZ UN PETIT « MAKING-OFF » SUR LA PRÉPARATION DU BOUQUIN ? QUELQUES ANECDOTES CROUSTILLANTES ?

(Alexandre) Pas mal de nuits blanches pour ne pas changer nos habitudes ! Mais le plus drôle était de faire découvrir les endroits trash à Maxime lors de ses premiers tournages !
(Julien) Au moins 20 paquets de cigarettes, 400 coups de fils et aisément plus de 1000 mails… Mais ce « making off » là est à l’image de nos natures respectives.
(Maxime) Un été INTENSE et un contrat toujours pas signé (au passage) et une belle gueule de bois lors de la dernière séance photo du livre… j’ai mis 3 jours à m’en remettre et ne citerai pas les noms !

RETROUVE T-ON EXACTEMENT CE QU’ON A DÉJÀ VU DANS L’ÉMISSION ÉPONYME OU BIEN Y A T’IL DES EXCLUS ?

(Maxime) Quasiment que des nouvelles photos, les Itw sont aussi inédites que les adresses secrètes…
(Julien) Les interviews sont exclusives, les adresses également et l’esprit Paris Dernière reste intacte.
(Alexandre) On a fait un bon parallèle avec l’émission : des adresses références, nos coups de cœur et des endroits secrets que les habitués de l’émission reconnaîtront…

EST-CE QUE LORANT DEUTSCH CONNAIT MIEUX PARIS QUE VOUS OU PAS ?

(Julien) Lorant connaît sûrement mieux les parcours historiques de la capitale et ses secrets. Nous, nous proposons une vision encore plus mystérieuse de Paris.
(Alexandre) Il peut me faire découvrir son paris… je lui ferai découvrir Paris la Nuit >> Maxime ? Pas mieux (ahaha !).

LES PERSONNALITÉS SONT INTERVIEWÉES DANS LE LIVRE PAR TRANCHE HORAIRE. VOUS ÊTES PLUTÔT 20h/22h, 2h/5h ?

(Julien) Je suis toutes les tranches de 18h à 5h mais aussi de 8h à 18h, c’est là que l’exercice se complique.
(Maxime) Ma tranche préférée serait certainement 22-00h car la nuit s’installe un peu plus durablement dans les cœurs et on se projette de quelques heures…
(Alexandre) Moi aussi, on peut même étendre la soirée après minuit mais rarement après 2h ! C’est le point de non retour… celui à partir duquel les gens vrillent !

UN DERNIER MOT… VOUS PENSEZ QUOI DE PARIS ?

(Alexandre) Paris c’est Ma Ville ! Je l’aime et la déteste parfois. J’aime la quitter pour la retrouver… Je me sens bien ici !
(Julien) Paris est une femme… sensuelle et irrésistible qui regorge d’initiatives talentueuses sur le plan culturel.
(Maxime) Paris est une ville qui peut être extatique mais parfois sombre et grave.