L’affiche officielle de l’année de la France en Corée dévoilée #FranceCoree

_D4S1631 1

Poète artistique, JEAN-CHARLES DE CASTELBAJAC collabore avec le collectif THTF pour la nouvelle affiche représentant la France en Corée 2015-2016.

Mise en œuvre par l’Institut français, la France-Corée célèbre cette année 130 ans d’amitié entre les deux pays et se prépare à un rendez-vous placé sous le signe de la création et de l’innovation avec plus de 200 manifestations prévues en Corée (événements culturels dans les musées, théâtres, salles de concert et espaces publics).

Inaugurée le 18 septembre 2015, l’année de la Corée en France s’achèvera en août 2016, tandis que l’année de la France en Corée a lieu de mars à décembre 2016.

Un début très prometteur de la France en Corée puisque toutes les formes artistiques, des plus classiques aux plus novatrices y sont représentées avec un public présent mais surtout iconique réunit lors de grands événements sportifs, économiques, scientifiques ou encore gastronomiques. 

Programmation

Une relation d’amitié entre ces deux pays, tout comme celle naissante entre l’artiste JEAN-CHARLES DE CASTELBAJAC et le duo THTF issu de la nouvelle génération artistique.

Animés par un désir de transmission, ils croisent à nouveau leurs univers (pas si éloignés) et composent un visuel sur le modèle d’un cadavre exquis poétique et harmonieux.

Une base nuancée de noir et blanc et de couleurs primaires (code chromatique du créateur) où les formes géométriques de THTF mettent en valeur les esquisses du créateur : on y voit une vision humaniste aux dimensions graphiques hautement symboliques qui est traité comme un message de paix subliminal…

IF_FR-CO_Aff_400x600_COREE.indd… les trois oiseaux, aux couleurs des deux nations, convergent vers le visage d’une femme, à l’allure intemporelle, habillée d’une robe jaune qui évoque l’Asie et portant un sac, qui lui, parle d’amour. L’autre main dans sa poche signe un langage dynamique moderne. Au centre, une étoile domine la scène comme un phare d’espérance et une Tour Eiffel extravagante est formée par l’épure des trois oiseaux rappelant étrangement les « Windmill » coréens, couvre-chefs symbolisant la chance et la prospérité.